Formation Professionnelle

 

Ce jeudi 7 juillet s’est tenue la deuxième édition du Gouvernement quadripartite réunissant Région wallonne, Région bruxelloise, Fédération Wallonie-Bruxelles et Cocof. De quoi démontrer une fois encore, la forte coopération de ces quatre gouvernements et les avancées cohérentes en matière d’enseignement, formation en alternance et emploi.

 

Sa Majesté le Roi assistait ce 25 mai à un symposium sur les synergies possibles entre le monde de l’enseignement, de la formation et de l’entreprise.

 

Une première à Bruxelles : 120 stagiaires de Bruxelles Formation ont siégé ce jeudi matin au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale dans le cadre de leur formation citoyenne. 18 députés ont écouté et répondu aux interventions de ces chercheurs d’emploi.

 

Ce vendredi 25 mars 2016, sur proposition de Didier Gosuin, Ministre en charge de la Formation Professionnelle au sein du Gouvernement Francophone Bruxellois, le Parlement bruxellois a voté le nouveau Décret de Bruxelles Formation. L’objectif : permettre à Bruxelles Formation de multiplier les partenariats et de développer l’ensemble de ses formations pour répondre au mieux aux besoins actuels des chercheurs d’emploi et des entreprises. 

 

De nombreux jeunes bruxellois sortent du système éducatif avec peu (ou pas) de diplôme. Parmi eux, beaucoup ne parviennent pas à s’insérer sur le marché de l’emploi. Dans ce contexte particulier, les Brussels Studies se penchent sur la question de l’impact de la formation qualifiante.

A Bruxelles, un trop grand nombre de jeunes termine le cycle scolaire sans qualification suffisante. Selon les données d’Actiris, 57,3% des jeunes inscrits comme chercheurs d'emploi n'ont pas de diplôme d'humanité supérieur.  

 

Lors de la journée formation automobile organisée le 19 janvier dernier, Educam a présenté une étude concernant la formation en alternance dans les secteurs de la carrosserie et des garage. Un constat interpelle particulièrement le Ministre Didier Gosuin : ¾ des entreprises ne jouent pas le jeu de l’alternance et méconnaissent le système.

 

Ce 22 janvier 2016, le nouvel accord de coopération du service francophone des métiers et des qualifications (SFMQ) a été approuvé par décret. Une bonne nouvelle pour le monde de l’enseignement qualifiant, de la formation professionnelle, de la validation des compétences et des entreprises. En effet, ce texte permettra à un élève de l’enseignement qualifiant ou à un chercheur d’emploi en formation professionnelle d'obtenir les mêmes les compétences professionnelles pour un métier identique.

 

En 2016, le budget de la Formation Professionnelle représente 13,6% du budget global du Gouvernement Francophone bruxellois. Il s’élève ainsi à 60.697.000€ contre 59.176.000€ en 2015, soit une augmentation de 1.521.000€ (+2,57%), alors que le budget global du Gouvernement Francophone Bruxellois diminue de 16,1%.

 

Malgré la diminution du chômage depuis 29 mois consécutifs, le chômage des jeunes est encore de 28,7% en octobre 2015. Plus préoccupant : 52% des jeunes chercheurs d’emploi n’ont pas leur diplôme d’humanité supérieur. Dans notre société où le diplôme reste un sésame indispensable, il faut donner aux jeunes les armes pour s’en sortir. C’est pourquoi, le Ministre Didier Gosuin lance le débat sur les liens à créer entre l’enseignement et le monde du travail.

 

Monsieur l’Administrateur-délégué de la FEB, 

Cher Pieter Timmermans, 

Vous venez de lancer un appel à nous unir, entreprises, politiques, écoles, etc. pour réduire le chômage des jeunes de 25% d’ici la fin de la législature. Cet objectif, les mesures développées par nos Gouvernements respectifs contribuent déjà à le rencontrer.