Économie

 

Les femmes entrepreneures ont le vent en poupe ! Qu'elles soient médiatiques, aguerries au monde de l'entreprise ou jeunes créatrices, leurs entreprises font parler d’elles.

Rachida Aziz, créatrice de la marque Azira 

Rachida Aziz est incontournable quand on parle de l’entrepreneuriat féminin à Bruxelles. Après une grave maladie, elle décide de lancer sa marque « Azira. Ses valeurs et son engagement ont rapidement fait d’elle une figure incontournable de la mode bruxelloise.

 

Le Baromètre des Investisseurs ING mesure chaque mois la confiance des investisseurs particuliers belges. En d'autres termes, il exprime le "sentiment des investisseurs". Conclusion : le crowdfunding gagne en popularité auprès des investisseurs belges.

 

Doublons, chevauchements, redondances, souvent les pouvoirs publics subsidiaient des projets privés déjà réalisés par des structures publiques. Aujourd’hui, grâce à la réforme des subsides facultatifs portée par le Ministre Didier Gosuin, on s’assure que l’argent du contribuable soit dépensé à bon escient. Plus de 5millions d’euros sont ainsi répartis autour de huit appels à projets.

 

Dorénavant, et c’est une première en Région bruxelloise, quasi 100% des subsides facultatifs économie et emploi seront attribués sur base d’appels à projets. Soit quelque 5 millions d’euros soumis à un jury d’experts. La volonté : œuvrer en toute transparence sur base de critères clairs et connus de tous et évaluer les projets menés sur base d’objectifs et d’indicateurs de résultats. 

 

Les derniers chiffres avancés par Eurostat, l’office de statistiques européen, indique que Bruxelles est la 3ème Région la plus riche de l’Union européenne, preuve du dynamisme économique de notre Région. Une vitalité soutenue et encouragée par les pouvoirs publics bruxellois puisque ce sont des millions d’euros qui sont investis pour le développement économique. 

Mais Bruxelles, c’est aussi la Région dont les habitants sont les plus pauvres de Belgique 

 

Les noms des Bruxellois de l’année 2015 sont connus. Parmi eux, Brussels Beer Project est le grand vainqueur. En effet, la start-up bruxelloise remporte le titre de Bruxellois de l’année 2015 et est vainqueur de la catégorie « Economie ».

Les Bruxellois de l’année, c’est un rendez-vous bien ancré dans la vie de la capitale. La volonté : prouver que Bruxelles regorge de talents, de créativités, de dynamismes. Et non des moindres !

 

Le Gouvernement bruxellois s’est engagé à prendre une série de mesures pour renverser le « paradoxe bruxellois » : une économie dynamique et productive face à un taux de chômage malheureusement encore trop élevé. Face à ce défi, les entreprises ont un rôle à jouer. C’est pourquoi, la Région bruxelloise organise la première édition des Brussels Business Days, #BBDAYS2016. L’objectif : permettre aux entrepreneurs d’exprimer leurs besoins concrets.

 

D’une année à l’autre, la situation sur le front des faillites s’améliore. Ainsi, avec 750 faillites, le mois de janvier 2016 marque une nette amélioration : -15% par rapport à janvier 2015. Selon les experts, les chiffres de ce mois de janvier sont les meilleurs depuis 2008.