Économie

 

Commerçants, très petites entreprises, professions libérales, PME... en 2014, ils sont 1.944 entrepreneurs en difficultés à avoir demandé de l’aide au Centre d’Entreprises en difficulté (CED). A Bruxelles, aider les entrepreneurs est une préoccupation essentielle du Gouvernement.

 

Que ce soit pour démarrer ou se développer, un entrepreneur est régulièrement confronté à la question de l’accès au financement. Malheureusement, on constate depuis quelques années que les entrepreneurs ont de plus en plus de mal à obtenir des financements bancaires. A priori le tax shelter pour les start-ups est donc une bonne idée. Mais attention aux effets d’aubaine…

Ce mardi 30 juin 2015 se tient le dernier Conseil de Coordination Economique (CCE) avant les vacances. L’occasion d’échanger sur les solutions à apporter aux problèmes que rencontrent certaines entreprises sur notre territoire. Mais que cache l’acronyme CCE ?

Créé par le Ministre de l’Economie, il y a 10 ans, le Conseil de Coordination Economique est une plate-forme d’échanges d’informations économiques. 4 fois par an, il réunit le Ministre de l’Economie, son cabinet et les tops managers des 21 institutions publiques régionales en lien avec l’économie. 

 

 

L'essor du e-commerce n'est plus à démonter et lea croissance du secteur bat chaque jour de nouveaux records. Au cours du premier trimestre de l’année, les consommateurs belges ont effectué pour près de 2,1 milliards d’euros d’achats via internet. C’est ce que démontre la première étude complète sur le marché en ligne belge réalisée par BeCommerce. Quelle que soit la taille des commerces et leur emplacement, tous y voient une opportunité pour le développement de leurs activités. 

18 objectifs et 160 chantiers pour les 10 années à venir. Ce 16 juin, la Région bruxelloise adopte sa "stratégie 2025". Une vision prospective qui mobilise plusieurs compétences : enseignement, formation, économie, emploi, recherche et innovation. Pour la première fois, Bruxelles décloisonne ses politiques. Avec une ambition : redynamiser l’économie bruxelloise et endiguer durablement le chômage des Bruxellois.

 

A Bruxelles, le nombre d'indépendants, hommes et femmes, a augmenté de 8% en 10 ans. Mais si le dynamisme est indéniable, force est de constater que les femmes indépendantes sont moins bien représentées. A Bruxelles, seuls 3 indépendants sur 10 sont des femmes. Seul 1 employeur sur 5 est une femme. Didier Gosuin : "J'ai donc décidé que les services bruxellois de soutien à l’entreprenariat devront intégrer progressivement le genre dans leurs démarches et actions. Pour dépasser les bonnes intentions, il faut des impulsions fortes des pouvoirs publics".

Selon la FEB, 55% des entreprises belges estiment que l’application du concept d’économie circulaire a un intérêt économique. McKinsey estime, de son côté, que l’économie circulaire pourrait générer 900 milliards d’euros de recettes à l’échelle mondiale dès 2025 et créer 100.000 emplois dans les 5 ans. Avec le PREC, la Région bruxelloise veut prendre une longueur d'avance dans ce concept d'avenir.

L’économie circulaire fait référence à un panel de concepts, certains connus, d’autres plus innovants :

 

Atrium, Impulse et Innoviris déménagent et s'installent sous le même toit. L’objectif : rassembler la connaissance et l’expertise en un seul endroit pour mieux conseiller chaque Bruxellois porteur de projet. Au total, une centaine d'experts en innovation, en financement, en commerce, en urbanisme, en environnement... travaillent main dans la main pour assister l'entrepreneur bruxellois à chaque étape de son projet : de la création de son entreprise au développement de son activité.

 

Du 16 au 20 mars,Microstart organise la 4e édition de la semaine du microcrédit. Plusieurs actions auront lieu en Région bruxelloise​.

A l'origine outil de lutte contre la pauvreté, le microcrédit permet aujourd'hui à plus de 200 millions de personnes exclues du système bancaire d’avoir accès à des financements pour démarrer ou développer leur activité économique.