News

A Bruxelles, le nombre de consommateurs d’héroïne est estimé à plus de 4.100 personnes. Une part importante de la consommation se passe dans l’espace public : gare, parkings, rue, toilettes, entrées d’immeubles... En plus des problèmes avec les riverains, les conditions de consommation (insalubrité, saleté, manque d’hygiène, partage de seringue, etc.) exposent les usagers à des risques importants en matière de santé. Didier Gosuin : "Il faut avoir le courage d'aborder enfin cette problématique.

 

 

L'essor du e-commerce n'est plus à démonter et lea croissance du secteur bat chaque jour de nouveaux records. Au cours du premier trimestre de l’année, les consommateurs belges ont effectué pour près de 2,1 milliards d’euros d’achats via internet. C’est ce que démontre la première étude complète sur le marché en ligne belge réalisée par BeCommerce. Quelle que soit la taille des commerces et leur emplacement, tous y voient une opportunité pour le développement de leurs activités. 

 

L’état de santé des mères et des nouveau-nés bruxellois continue de s’améliorer. C’est ce qui ressort du dossier « Naitre Bruxellois(e) » de l’Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles.

A Bruxelles, plus qu’ailleurs, la question de l’orientation professionnelle reste capitale. Seulement, s’orienter ou se réorienter, ce n’est pas si simple que cela.

Une étude du parcours des jeunes de moins de 25 ans sortis d’une formation professionnelle, réalisée par la Sonecom, montre que :

En 2016, Bruxelles aura sa Cité des métiers ! Le label officiel vient d’être délivré par le Réseau International des Cités des Métiers. En rejoignant ce réseau et en créant un lieu unique dédié à la carrière professionnelle, Bruxelles se dote d'un outil majeur pour renforcer la lutte pour l'emploi. La Cité des métiers occupera 1200m² au pied de la Tour Astro.

18 objectifs et 160 chantiers pour les 10 années à venir. Ce 16 juin, la Région bruxelloise adopte sa "stratégie 2025". Une vision prospective qui mobilise plusieurs compétences : enseignement, formation, économie, emploi, recherche et innovation. Pour la première fois, Bruxelles décloisonne ses politiques. Avec une ambition : redynamiser l’économie bruxelloise et endiguer durablement le chômage des Bruxellois.

Avec la régionalisation, Bruxelles obtient de nouveaux leviers pour mener ses propres politiques de l'emploi. Mais si certaines compétences permettent de mener des actions sur mesure, d’autres se révèlent être un véritable casse-tête. Didier Gosuin : "Tout est à (re)construire. Le fédéral a détricoté les politiques en les transférant.

 

A Bruxelles, le nombre d'indépendants, hommes et femmes, a augmenté de 8% en 10 ans. Mais si le dynamisme est indéniable, force est de constater que les femmes indépendantes sont moins bien représentées. A Bruxelles, seuls 3 indépendants sur 10 sont des femmes. Seul 1 employeur sur 5 est une femme. Didier Gosuin : "J'ai donc décidé que les services bruxellois de soutien à l’entreprenariat devront intégrer progressivement le genre dans leurs démarches et actions. Pour dépasser les bonnes intentions, il faut des impulsions fortes des pouvoirs publics".

Les différents ministres fédéraux et régionaux compétents en matière de santé publique approuvent ce lundi un « guide vers une nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents ». Ce guide marque le début d'une importante réforme. La prévention et la détection précoce des problèmes psychiques et psychiatriques sont l'une des priorités.