Emploi

L'appel à « projets innovants en matière de lutte contre les discriminations, promotion de la diversité et de l'égalité dans la mise à l'Emploi » est lancé ce 20 mai.

 

 

Pour la première fois, la Région bruxelloise  s’engage formellement à fournir un emploi d’un an, à chaque jeune de moins de 25 ans qui, après 18 mois d’accompagnement par Actiris, n’aurait toujours pas trouvé d’emploi.

 

Bruxelles deviendrait-elle le nouveau repère en matière de lutte contre le chômage ? Ça en a tout l’air. Les chiffres d’Actiris pour février 2016 font état d’une diminution de 7.635 chercheurs d’emplois sur base annuelle, soit une diminution de 7,1%. Le nombre de chercheurs d’emploi bruxellois passe en-dessous de la barre des 100.000 chercheurs d’emploi. 

Fin février 2016, le taux de chômage en Région bruxelloise s’établit à 18,2% (17,9% pour les hommes et 18,5% pour les femmes), contre 20,3% en février 2015.

 

Le Ministre Didier Gosuin souhaite réorienter les politiques d’emploi des travailleurs âgés. « Le travailleur âgé a des compétences et de l’expérience qu’il faut valoriser auprès des jeunes ». Son idée : créer une prime pour les entreprises qui mettent en place un système de tutorat.

 

Selon l’étude de la KUL, les aides à l’emploi pour travailleurs âgés bénéficient majoritairement (58%)  aux travailleurs non Bruxellois. Pour le Ministre Gosuin, il faut inverser cette tendance. Il souhaite réorienter ce dispositif afin qu’il profite prioritairement aux Bruxellois.

 

Sur proposition du Ministre bruxellois de l’Emploi, Didier Gosuin, le Parlement bruxellois votera, ce vendredi 19 février, une ordonnance Stage. L’objectif : simplifier et améliorer considérablement l’organisation des stages et formations en entreprise. Et ce, tant pour les chercheurs d’emploi à qui ils s’adressent que pour les employeurs, fournisseurs de stages.   

 

Depuis la 6e Réforme de l’Etat, les Régions disposent d’importants leviers en matière d’emploi et de formation. Elles sont notamment compétentes pour l’organisation des stages et formations rémunérés en entreprise. Dans ces matières, transposer l’existant n’aurait pas eu grand intérêt. C’est pourquoi le Gouvernement bruxellois a décidé de mettre en place le Stage de Première Expérience Professionnelle, Stage PEP.

 

Les jeunes Bruxellois ne sont pas toujours familiers avec l’offre de services d’Actiris et sont souvent démotivés dans leur recherche d’emploi. Pour les aider, Actiris lance une campagne à destination des jeunes chercheurs d’emploi, #Act4Work. L’objectif : inciter un maximum de jeunes à prendre leur avenir en main, à croire à nouveau dans leur recherche d’emploi et à s’inscrire chez Actiris. 

www.act4work.brussels